Ces lectures que je ne finirais jamais !

Salut tout le monde, 

Aujourd'hui on se retrouve pour parler de 5 abandons livresques ! 
Et vous alors, avez-vous déjà abandonné une lecture ? Si oui, pourquoi ?

6 commentaires:

  1. Je vais reprendre mon habitude du temps où Youtube et moi, c'était comme les deux doigts de la main avant que le divorce ne soit prononcé. À part que c'est handicapant, car je ne peux plus commenter, je suis satisfaite de ma collaboration avec Dalymotiion. Voilà une brève introduction pour te donner de mes nouvelles.

    J'avoue ne pas voir l'intérêt de faire des chroniques sur les livres qui nous tombent des mains non plus. En parler oui, mais comment donner son avis sur un livre pas terminé ?

    Pour dérapage (2.02: J'ai un livre dans ma pal du même genre que j'ai acheté sans trop me rendre compte que c'était une suite. (Les douze enfants de Paris de Tim Willocks) . Faisant partie de ces livres que j'appelle: pavé, j'ai eu le temps de poser le pour et le contre et je pense acheter et lire le premier tome d'abord (mais ce n'est plus un priorité).
    Comme si tu prenais la saga Harry Potter au milieu, je vois le genre. :-D En tout cas, tu me confortes dans ma décisions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey ! C'est un réel plaisir de te revoir par ici. Alors comme ça tu es partie sur Dailymotion ? Comment s'est par rapport à YouTube ?

      Oui, je suis entièrement d'accord avec toi, d'où le fait cette idée de vidéo :)

      Personnellement, je ne sais pas encore si j'achèterais le premier tome. Depuis le temps, l'envie de découvrir la saga m'est passé et il y a tellement d'autres lectures qui me tente bien plus !

      Supprimer
  2. Pour deuxième roman (4.07): ça ne serait pas une question d'âge ? Remarque, je lis encore ou à nouveau des romans jeunesse et j'aime cela. ça fait une pause entre des romans classiques qu'on doit lire pour les cours. Et aussi, parce que le sujet du harcèlement scolaire qui me passionne pour des raisons personnelles (ça ne me dérange pas d'en parler, mais ce n'est pas le sujet ici) est beaucoup traité dans ce genre au niveau des romans.
    Donc, je ne saurai te dire si l'âge est pour quelque chose... Mais il y a 3 ans, je les repoussais, alors...

    Pour le boîte de June : (5.03): À une époque, je lisais des romans jeunesse puis des essais (le premier étant Chagrin d'école de Daniel Pennac dont je t'ai déjà parlé) Je n'arrivais pas à lire autre chose. Alors je peux tout à fait comprendre ton mal à sortir de ta zone de confort. Je l'ai fait avec les mangas et les bds, et je ne regrette pas.
    Après, je vois rarement des gens d'âges mures (30-40 ans) lire des romans jeunesses (peut-être Harry Potter excepté). Alors, peut-être que tu ne rates rien ?

    Je comprends où tu veux en venir par: On a assez de problème comme ça. Parmi les livres que je n'ai pas pu continuer se trouve "Ne le dis pas à maman". J'ai été tellement mal à sa lecture que j'ai arrêté, pourtant, j'étais si contente de le commencer.
    Certes, ce n'est pas un roman jeunesse, ce qui montre que parfois, le genre n'a rien à voir. C'est le contenu.
    Pour toi, tu es "trop vieille" et moi je pense que je suis "trop jeune" pour le récit de Toni Maguire...
    Daniel Pennac dit d'ailleurs que ce ne sont pas les livres qui changent, mais nous (un truc du genre).
    Tout ça pour dire que j'imagine parfaitement qu'on puisse "être trop vieux" ou "pas assez" et que cela nous fait arrêter notre lecture.

    Pour l'avant dernier: ça m'arrive souvent de me dire: Non de non, mais tu accouches ! Quand j'ai réalisé que me saga favorite avait le même cap, ça m'a fait réfléchir et quitte à sauter des pages, je m'accroche. Mais je comprends que ça puisse te barber, c'est ce que j'ai ressenti avec Bel ami et peut-être l'aurai-je laisser tomber si je ne risquais pas de tomber dessus à l'examen.

    Pour l'avant dernier, ça me fait pensé à un livre, je crois que ça s'appelle la fille de l'empire que mon frère m'avait offert. J'ai lu la première phrase et je l'ai abandonné... Je n'aime pas les livres avec des noms que je n'arrive pas à prononcer.
    Là, c'était un nom, mais parfois c'est un mot dont on ignore le sens... J'en ai passé du temps dans le dictionnaire à ma première lecture de chagrin d'école. Peut-être dans ce cas, mettre le livre dans sa bibliothèque et attendre.

    Et oui, les livres ne manquent pas, donc autant essayer de passer des bons moments.
    Merci pour ta vidéo qui m'a rappelé des souvenirs et j'espère que je ne t'ai pas barbé en te les racontant et aussi en te faisant part de mon avis sur ce que tu disais.

    (Mais où ai-je planqué fille de l'empire ? Ma tante disait qu'un livre mal classé est un livre perdu).



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'effectivement c'est une question d'âge mais aussi de goût et de période. Après je ne dis pas que je ne lirais jamais de livre dans le genre "jeunesse" mais avec les deux essaies que j'ai fais, ça n'est tout simplement pas passé.

      Je peux comprendre que tu n'es pas réussis à aller au bout de "Ne le dis pas à maman". Moi qui croyais que c'était un roman fictif, quand j'ai appris que c'était un témoignage, je me suis tout de suite sentis moins à l'aise. Et j'ai eu du mal à aller jusqu'au bout mais sans savoir pourquoi, je voulais connaître le fin mot de l'histoire ! Mais je suis entièrement d'accord avec toi : des fois c'est le contenu qui bloque et non pas le genre.

      Bel ami, j'ai eu a le lire au lycée et très sincèrement, je ne l'ai pas fini. Beaucoup trop long à rentrer dans le vif du sujet (à mon goût).

      Vraiment pour ce qui concerne les nom ou mots difficiles à prononcer ? J'avoue que c'est un problème qui ne m'est encore jamais arrivé !

      Haha non tu ne m'as pas barbé, au contraire c'était un plaisir de te lire et de te répondre (en espérant que je réponds bien à tout ou en général). Merci à toi d'avoir regardé et surtout, commenté au fur et à mesure ^^

      J'aime beaucoup les dires de ta tante, au passage :D

      Supprimer
  3. J'espère qu'il n'y a pas eu de bug, car j'ai eu un problème en te l'envoyant.

    RépondreSupprimer